Mbark Boussoufa et Matias Suarez ont libéré les Anderlechtois hier

ANDERLECHT Mbark Boussoufa, souvent critiqué lors des rendez-vous européens, a pris une jolie revanche en inscrivant le but décisif face aux Roumains.

“En plus, c’était de la tête” , souriait le génial petit Marocain. “C’est ma deuxième réalisation de la saison du front et c’est un record personnel ! À chaque fois que je réussis un heading, il s’agit de goals importants. Rappelez-vous mon but en finale de la Coupe de Belgique contre La Gantoise. Ce n’est pas mal pour un joueur qui mesure seulement 1m67... D’autant plus que nos visiteurs étaient très costauds sur les ballons aériens. Mais le centre de Jonathan (Legear) était parfait.”

Boussoufa était impressionné par le parcours de son équipe. “Il y a deux saisons, nous avons également réalisé une belle campagne mais l’actuelle est encore plus étonnante. Ce jeune groupe mérite énormément de crédit. Être quasiment qualifié pour les seizièmes de finale après quatre matches, il faut le faire. On veut arriver le plus loin possible mais ne nous arrêtons pas sur les huitièmes ou les quarts de finale. Lorsque le Standard s’était qualifié pour les seizièmes, tout le monde estimait à l’époque que c’était déjà un exploit.”

Matias Suarez a lui aussi marqué un but important. Les Roumains contestaient le penalty mais l’Argentin était formel. “J’ai vraiment senti qu’on me poussait, racontait Mati . J’étais en pleine confiance et comme je faisais partie des joueurs désignés, j’ai décidé de frapper le penalty. Je ne suis pas le spécialiste de l’exercice ici. Anderlecht a d’autres très bons tireurs. Pour le reste, je me sentais vraiment bien dans mon match. J’ai l’impression d’être vraiment sorti du creux, même si je n’ai jamais vraiment douté.”

De son côté, Jonathan Legear, le troisième buteur anderlechtois, n’est pas sorti de son mutisme médiatique.



© La Dernière Heure 2009