Kompany est arrivé et reparti avec Verschueren : il garde la confiance !

Moins que 24 heures après le match de la honte contre Waasland-Beveren (0-0), Anderlecht a tenu des réunions de crise à Neerpede. Le Sporting a serré les rangs et personne n’a fait des déclarations. Vincent Kompany est arrivé au centre d’entraînement en début d’après-midi, assis aux côtés de Michael Verschueren dans sa Mercedes Classe G. Comme si les deux, qui savaient que des caméras les attendaient, voulaient faire comprendre que rien n’était rompu entre le staff technique et la direction. Dix minutes plus tard, Marc Coucke est rentré avec sa Tesla. Il a salué Verschaeren et Dewaele, qui faisaient leur décrassage. Puis, il est rentré dans les bureaux, visiblement préoccupé.

Peu après 19 heures, Coucke est reparti, suivi par la jeep de Verschueren, toujours avec Kompany comme passager. Pendant des heures, les trois ont tenu des discussions franches. Kompany a dû expliquer ses choix, Coucke et Verschueren n’ont pas caché leur déception. Mais Kompany garde évidemment la pleine confiance, sinon il n’aurait pas quitté Neerpede avec son patron. Et, pour le moment, rien n’a été communiqué concernant un éventuel départ du T1, Simon Davies.

Les réunions de crise ont été interrompues par un match amical des non-titulaires contre Roulers. Anderlecht l’a emporté 5-1 (deux fois Vlap, Thelin, Chipciu et Yaya Guindo).