Lucien D’Onofrio peut ouvrir beaucoup de portes au Sporting, même les plus grandes

ANDERLECHT Ce qui fait la plus grande force de Lucien D’Onofrio, c’est son immense carnet d’adresses.

Le réseau du Liégeois est tentaculaire et il peut, d’un coup de fil, entrer en contact avec les clubs les plus puissants du monde. Petit tour d’horizon.

> Italie

C’est là qu’il a réalisé son premier gros coup avec le transfert de Christophe Dugarry au Milan AC. Lucien D’Onofrio entretient d’ailleurs toujours d’excellents contacts avec Adriano Galliani, le vice-président des Rossoneri . La preuve, avec le passage récent d’Oguchi Onyewu à Milan. L’ancien boss du Standard a aussi enrichi le Calcio de Zinédine Zidane (de Bordeaux à la Juventus), de Thierry Henry (de Monaco à la Juventus) et d’Alen Boksic (de Marseille à la Lazio), entre autres.

> Espagne

Depuis l’époque où il était son agent, Zinédine Zidane a conservé d’excellents contacts avec Lucien D’Onofrio. Le Français est d’ailleurs venu à Sclessin remettre le Soulier d’Or à Steven Defour. Aujourd’hui, Zizou est l’un des membres importants du Real Madrid (club avec lequel le Standard a collaboré durant l’ère D’Onofrio).

> France

Grand ami de feu Robert Louis-Dreyfus (qui a donné son nom à l’académie du Standard), Lucien D’Onofrio connaît beaucoup de monde sur le marché français. À Marseille évidemment (il est proche du coach, Didier Deschamps) mais aussi à Bordeaux et à Monaco où il avait facilité le passage de Dieumerci Mbokani la saison passée.

> Portugal

C’est là-bas que Lucien D’Onofrio a fait ses premiers pas dans le monde du management. Il était le bras droit du légendaire président de Porto, Pinto da Costa, quand le club portugais a remporté la C1 en 1987. Cet été, Lucien D’Onofrio a encore démontré son influence en intervenant dans les transferts de Witsel à Benfica et, surtout, de Defour à Porto.

> Les Balkans

En amenant Tomislav Ivic à Porto en 1987, Lucien D’Onofrio a fait connaissance avec de nombreuses personnes dans l’ex-Yougoslavie. C’est d’ailleurs Ivic qui a mis en contact D’Onofrio et Boksic. Plus tard, au Standard, il a fait venir à Sclessin des joueurs tels que Rapaic et Prosinecki.

> Le bloc de l’Est

Quand le légendaire coach du Dinamo Kiev, Valeri Lobanovski, est venu scouter Porto à la fin des années 80, il s’est lié d’amitié avec Lucien D’Onofrio. Malgré le décès de Lobanovski (en 2002), l’ancien boss du Standard a gardé ses entrées dans certains clubs ukrainiens ou russes.

> Angleterre

Même s’il ne maîtrise pas parfaitement la langue de Shakespeare, Lucien D’Onofrio a sympathisé avec David Moyes, le manager d’Everton, depuis le transfert de Marouane Fellaini. C’est aussi grâce à ses contacts que Milan Jovanovic a rejoint Liverpool la saison passée.

> Grèce

C’est un pays qu’il apprécie beaucoup. Son grand ami Sergio Conceição est devenu, durant quelques mois, directeur technique du PAOK Salonique.



© La Dernière Heure 2011