Pour le Néerlandais, la D1 belge est “sous-estimée à cause de ses stades”


ANDERLECHT Il est toujours intéressant d’avoir un avis extérieur sur le championnat belge. Surtout quand il émane d’un joueur avec un tel palmarès.

“La D1 belge est vraiment sous-estimée. Pour moi, c’est parce qu’il n’y a pas de stades comme le Kuipje ou l’ArenA. Les infrastructures sont très importantes dans la perception d’un championnat. Regardez la Russie : il n’y a que des mauvais terrains et des arènes vides. Mais mettez ces joueurs dans des stades de Bundesliga et vous aurez un championnat superbe ! Le niveau des meilleures équipes belges vaut largement celui des meilleures équipes néerlandaises et en Eredivisie, Anderlecht jouerait pour le titre.”

Savez-vous que le président du Standard veut instaurer une Bénéligue ?

“Ce serait vraiment bien pour le football des deux pays. Mais les petits clubs comme Charleroi ne seront jamais d’accord : ils perdraient trop de revenus. Pour jouer contre l’Ajax avec Anderlecht, il faudra donc que ce soit en Ligue des Champions…”

Et les playoffs, vous en pensez quoi ?

“C’est une belle formule… sauf cette division des points par deux ! Ça, c’est incompréhensible. Je ne comprends pas comment les clubs ont pu accepter cela ! Mais bon, on ne peut plus rien y changer, on doit faire avec.”

Herman Van Holsbeeck ne peut pas imaginer que le titre échappe à Anderlecht. Et vous ?

“Sur les dix matches de playoffs, on se doit d’être les plus forts. Le match contre le Standard est justement l’occasion idéale de montrer que nous restons la meilleure équipe de Belgique. J’ai entendu que le public serait très chaud mais les supporters adverses ne peuvent pas marquer de but, que je sache ! A nous de garder le contrôle du ballon pour calmer l’enthousiasme ambiant.”

Mais Anderlecht en est-il capable ? Pour le moment, ce n’est pas la joie…

“C’est parfois frustrant, car on a le sentiment qu’on nous complique fortement la tâche. Comme avec toutes nos suspensions. Regarde-t-on continuellement les images de nos matches ? Mais nous devons être au-dessus de tout ça, et relativiser. À Gand, on encaisse un but qui n’en est pas un et contre Genk, on prend deux bêtes buts sur phases arrêtées. On a d’ailleurs travaillé ça cette semaine à l’entraînement.”

Ainsi que les penalties ?

“On en a parlé, en tout cas. Ce qui se passe n’est pas normal. Normalement, deux joueurs doivent être désignés pour les botter toute l’année. Pour moi, Bram peut continuer à tirer mais les attaquants ne sont-ils pas payés pour marquer ?”

Êtes-vous vous-même candidat ?

“Oui. Je les frappais à l’Ajax et à l’AZ. Mais si j’en frappe un, je les frappe tous !”

© La Dernière Heure 2013