Olivier Deschacht était très critique. Ondrej Mazuch, lui, reconnaissait son "erreur stupide"

ANDERLECHT Ondrej Mazuch avait rêvé d'une autre soirée, pour sa première grande soirée européenne. Il assumait toutefois sa responsabilité. "J'ai commis une erreur vraiment stupide", reconnaissait le jeune défenseur tchèque. "Heureusement, mes équipiers m'ont énormément supporté ensuite et j'ai plus ou moins réussi à me reprendre dans le reste du match. J'espère que je recevrai encore ma chance et que je pourrai prendre un nouveau départ."

Ce sera une maigre consolation pour le Tchèque, mais hier soir c'est toute l'équipe anderlechtoise qui a failli. Le capitaine Olivier Deschacht était d'ailleurs le joueur le plus critique sur la prestation mauve .

"Rien n'a été dans le bon sens, on a été mauvais, observait Olivier Deschacht. C'est dommage que le 0-1 tombe comme cela : dès cet instant, nous avons perdu toute confiance. Personne ne demandait le ballon, tout le monde se cachait, nous avions peur de jouer. Individuellement comme collectivement, nous étions à côté de la plaque. Suarez et Biglia sur le banc ? Ça, ce sont des choix de l'entraîneur... Nous pouvons maintenant espérer que Lyon aille loin en Ligue des Champions. De notre côté, nous sommes peut-être plus à notre place en Europa League. Mais en jouant comme nous l'avons fait ce soir, nous ne sortirons même pas de notre poule."

Comment, dès lors, expliquer que les Anderlechtois aient si mal joué ? "8-2, ça fait vraiment beaucoup, mais c'est difficile d'avancer des explications. Je suis convaincu que nous valons mieux que ce que nous avons montré contre Lyon, poursuit le capitaine. Je le vois tous les jours à l'entraînement ou en équipe nationale. Même contre des bonnes équipes, nous pouvons, nous devons faire mieux."

Maintenant , tous les regards sont tournés vers le choc de dimanche. "Ce sera un autre match, dans un tout autre contexte. Après le match aller, les gens avaient aussi craint pour nous mais nous avons bien réagi. Le championnat belge, c'est autre chose. On doit oublier au plus vite ces deux matches contre Lyon. Le meilleur moyen de le faire, c'est de battre le Standard."



© La Dernière Heure 2009