Le capitaine d'Anderlecht pointe plusieurs soucis à régler d'urgence avant le match à Zagreb


Chatelle : "Les arbitres doivent davantage nous protéger"


Balaban : "Le Dinamo Zagreb va battre Anderlecht"


ANDERLECHT Les Anderlechtois s'envoleront aujourd'hui pour Zagreb, pour y disputer une rencontre déjà capitale demain soir face au Dinamo.

"J'aurais préféré qu'on commence à domicile, mais on n'a pas le choix", commente Olivier Deschacht. "J'ai parlé de cette équipe avec Besnik et il ne faudra certainement pas la sous-estimer. Avec des joueurs comme De Sutter, Suarez et Boussoufa sur la pelouse, nous jouerons pour gagner. Mais en déplacement, un partage serait déjà un bon résultat. Face à un adversaire technique et rapide, notre tâche sera compliquée. Surtout dans un stade bouillant qui risque d'être comme l'enfer de Saint-Trond... multiplié par deux !"

La prestation du Sporting au Stayen fut pourtant loin d'être rassurante... "À nous d'en tirer les leçons", prévient le capitaine. "Nou s devons jouer plus intelligemment et éviter de commettre des bourdes stupides. Il faudra aussi nous montrer plus agressifs, dans le bon sens du terme : parfois, nous sommes trop gentils ! Nous devons être plus rusés..."

Cette ruse est justement une qualité que présentaient Wasilewski et Polak, dont l'expérience risque de manquer sur le plan européen.

"Ce sont de vrais profesionnels. Ils n'hésitaient pas à mettre le pied et à commettre la faute dite professionnelle quand il le fallait. En plus, ils nous manquent aussi dans le vestiaire. Mais à mon sens, nous avons déjà trop parlé d'eux. Maintenant, il est temps d'oublier tout ça et d'aller de l'avant. C'est désormais aux gars présents sur le terrain de reprendre le rôle. J'essaie moi-même de le faire mais de manière pondérée et sans prendre de cartes."

Demain soir, il faudra surtout qu'Anderlecht règle ses problèmes défensifs s'il veut espérer prendre trois points. "Le système importe peu : ce qui compte, c'est de défendre en équipe" , avance Olivier Deschacht. "Cela n'a pas toujours été le cas. Nous venons encore de travailler ce problème à l'entraînement."

Après Lyon, Olivier Deschacht avait déclaré : "En jouant de la sorte, on sera aussi éliminé en Europa League."

Il n'a pas changé d'avis depuis. "Ce constat est toujours vrai. Mais cessons de parler : maintenant, il faut gagner à Zagreb !"



© La Dernière Heure 2009