Anderlecht et René Weiler sont passés par le chas de l’aiguille contre Lokeren.

Si le calme est de retour au Parc Astrid, c’est en partie grâce à… Olivier Deschacht, un des meilleurs Anderlechtois sur le terrain. Son bilan : un assist sur le 1-0, un pré-assist sur le 2-2 et un coup de tête parfait avec lequel il a failli inscrire le 3-2.

"On a gagné, peu importe qui a marqué", souriait Deschacht après le match. "Mais en effet, ma reprise de la tête n’aurait pas pu être meilleure… J’ai surtout essayé d’enthousiasmer l’équipe et d’enflammer le match. Notre seconde mi-temps était fantastique.

Pour moi personnellement, ce n’est pas facile de garder la forme, simplement sur base des entraînements. Avant, je jouais souvent. Maintenant, je dois être là quand on a besoin de moi. Je crois que j’ai répondu présent."