"Nmecha ? Cela fait cinq ans que je lui dis de venir à Anderlecht !"

Lukas Nmecha, l’homme du match de la DH contre Charleroi, a aussi fait forte impression sur Vincent Kompany. "Cela fait cinq ans que je lui dis de venir à Anderlecht, dévoile le T1 du Sporting. Au moment où je suis devenu coach ici, je lui ai demandé si ce n’était pas le moment pour qu’il prenne la bonne décision dans sa carrière. Si je crois qu’il pourrait rester ? Cela ne me préoccupe pas maintenant. Il doit d’abord encore progresser, sa marge est énorme, vu qu’il n’avait jamais joué comme centre-avant depuis qu’il est pro. Ailleurs, il jouait comme ailier. Moi, je savais qu’il serait meilleur comme 9. Je le considère encore comme le petit jeune de 17 ou 18 ans qui rejoignait le noyau A de City. Mais il est en train de devenir un joueur pro qui ne doute plus de ses capacités."

"Cullen ? Le plus populaire du groupe !"

Josh Cullen, cet autre joueur qui vient d’un club de Premier League (West Ham), se montre de plus en plus utile dans l’entrejeu. "Il n’est jamais désigné comme homme du match, mais il est le plus populaire au sein du groupe, explique Kompany. Ceux qui l’admirent le plus pour son travail sont ses coéquipiers. Il n’a qu’une chose en tête : l’équipe. Sa propre personne vient après, en arrière-plan. Si l’équipe gagne, c’est parce qu’il a fait un tas de boulots que les autres n’ont pas pu effectuer. Une anecdote : contre Genk, il s’est cogné la tête et on lui a mis un bandage. Comme je sais qu’il est d’origine irlandaise et dur comme le fer, je lui ai donné une claque sur son bandage et j’ai dit en rigolant : ‘Ça va ? Allez , cours alors, et arrête de chercher des excuses’. La même chose contre Charleroi : il s’est pris un gros tacle sur la cheville, mais je savais qu’il continuerait, même s’il a la jambe coupée en deux."

Diaby est prêt, Ashimeru pas encore

Les matchs se succèdent à un rythme intense. Ce vendredi, Anderlecht accueille déjà Waasland-Beveren. Avec ou sans les nouveaux et les garçons qui reviennent de blessure ? "Ashimeru, Trebel et Sambi Lokonga ne seront pas encore dans le groupe, confie Kompany. Je ne vais pas les forcer. Ils doivent être à 100 % pour être prêts pour notre rythme de match." Diaby, lui, s’est déjà entraîné avec le groupe. "Il est fit et en bonne santé. Il devra juste s’adapter au nouveau club et au style de jeu, mais il a l’avantage d’avoir de l’expérience et il connaît le championnat. Sa période d’adaptation ne sera pas longue. Et qui jouera ? Je mettrai les meilleurs pour le prochain match, mais je ne m’occupe pas du tout des noms."