C’est RMC qui a lancé l’information hier matin : selon la radio française, Landry Dimata aurait refusé une offre de Dijon, qui avait trouvé un accord avec Anderlecht. La première partie est correcte. Le néo-Diable rouge ne veut pas rejoindre le club français, actuellement en bas de classement avec zéro point sur neuf.

Mais Anderlecht dément avoir trouvé un accord avec l’ex-club de Laurent Ciman. Le Sporting confirme l’intérêt, mais prétend qu’il n’y a même pas eu d’offre concrète.

Vu la situation financière inquiétante du Sporting, le club est à l’écoute de chaque offre, même quand elle concerne Jérémy Doku. Dimata peut donc partir, mais pas à n’importe quel prix.

En 2018, le Sporting avait déboursé 5 millions pour lever l’option d’achat qui avait été convenue avec Wolfsbourg, qui avait payé 11,5 millions à Ostende en 2017. Mais, on le sait, ses problèmes au genou l’ont privé de matchs pendant 18 mois entre 2018 et 2020. Même s’il est enfin sur la bonne voie, sa valeur a donc baissé. Anderlecht ne le lâchera toutefois pas pour un prix d’amis. À son point de presse, Vincent Kompany a répété qu’il le considère comme un numéro 1 potentiel en attaque, et qu’il doit mettre Nmecha sous pression.