Les Mauves ont connu trop de hauts et de bas face à une faible équipe suisse.

La victoire au terme du premier match de la journée (Anderlecht affronte Livingston à 18h) fera du bien au mental après une lourde semaine de stage et une rencontre qui a mis du temps à se débloquer.

Les Mauves ont pourtant commencé sur un rythme élevé qui leur a permis de se procurer de belles occasions durant un peu moins de 20 minutes, notamment grâce à Antoine Colassin. Le jeune attaquant a une fois manqué la cible et une fois buté sur le portier adverse.

Avec un Chadli très à l’aise au poste de numéro 10, les Mauves ont su créer des occasions mais on galéré à conclure.

La fin de la première mi-temps a été pénible avec deux équipes qui peinent à trouver leur rythme et à accélérer le jeu.

La solution est finalement venue d’une phase arrêtée. Vincent Kompany est parvenu à dévier le ballon de l’extérieur du pied en plongeant au premier poteau sur un corner de Francis Amuzu.

Ils ont ensuite rapidement doublé la mise sur un contre mené par Colassin qui est parvenu à trouver Amuzu. L’ailier n’avait plus qu’à conclure d’un lob subtil pour faire le break.

Lugano a réduit l’écart sur un coup franc à distance mal jugé par un Hendrik Van Crombrugge mal placé et surpris que Lovric ose frapper d’aussi loin.

RSCA – Lugano

Anderlecht : Van Crombrugge ; Murillo, Kompany (85e Kana), Luckassen, Sardella ; Sambi Lokonga, Kayembe, Chadli ; Doku, Colassin, Amuzu (78e Lutonda).

Les buts : 56e Kompany (1-0), 64e Amuzu (2-0), 89e Lovric (2-1).