Son travail chez Lieven Maesschalck porte ses fruits, mais la prudence reste de mise.

Enfin une bonne nouvelle concernant un blessé à Anderlecht : Landry Dimata (22 ans) va mieux. Bientôt 400 jours après son dernier match (le 10 février 2019 contre Zulte Waregem, l’adversaire de ce samedi), des échos plutôt positifs circulent à son sujet. Un come-back n’est plus exclu.

Le cas-Dimata est le plus grand mystère médical de 2019. À la demande de son entourage, Anderlecht a l’interdiction totale de dévoiler quoi que ce soit sur son état physique. Mais son absence du terrain d’entraînement d’Anderlecht faisait évidemment craindre le pire.

Dimata espérait pouvoir rejoindre le groupe à partir de ce début 2020, mais c’est chez Lieven Maesschalck qu’il a travaillé individuellement pour renforcer son genou. Ces derniers temps, il aurait fait des progrès considérables. Est-ce que cela suffira pour pouvoir s’entraîner avec le groupe, cette saison ?

Le léger optimisme ne signifie pas que Dimata va encore jouer cette saison. Vu sa très longue absence, il lui faudrait plus d’un mois pour retrouver ses sensations. L’attaquant ferait donc mieux de viser la saison prochaine, sans brûler des étapes. Vu l’opération de Colassin et la rechute de Roofe, Joveljic est le seul attaquant de pointe pour le moment.

Rappelons que Dimata a terminé meilleur buteur d’Anderlecht, la saison passée, avec 13 buts. Il n’a pourtant participé qu’à 20 des 40 matchs, et a souvent joué sur une jambe.