Malgré la déroute à Genk, Fred Rutten n’a pas perdu confiance en ses joueurs avant le Topper jeudi.

Fred Rutten n’a pas perdu son sourire. Le 3-0 encaissé dans le Limbourg samedi n’a même pas entamé sa bonne humeur. "La pression? Bah, ça fait partie de la culture du club. C’est normal et ça ne me tracasse pas. On sait que quand on est le coach d’Anderlecht, on doit toujours gagner." 

D’autant plus jeudi pour rester dans la course. Mais Bruges a impressionné contre Gand dimanche. "J’ai vu ce match et je le trouvais équilibré jusqu’à la carte rouge donnée à Gand. Ça a tout changé. En playoffs, ça se joue souvent sur des détails. J’ai d’ailleurs revu notre prestation de samedi à froid et le match aurait pu tourner autrement. On encaisse nos buts trop facilement et on se crée des occasions. Avec plus de réalisme, on pouvait marquer 4 ou 5 buts. Je ne me tracasse donc pas par rapport à notre niveau." 

Quant aux changements qui s’annoncent dans le onze de base, Rutten est resté mystérieux: "Je pourrais vous dire plusieurs choses sur ça mais je préfère les garder pour moi. Bolasie en pointe? C’est une des options. Vous verrez jeudi."