Nicolas Frutos avait les larmes aux yeux après son tout premier succès d’entraîneur coach au Parc Astrid.

Juste après le coup de sifflet final, Nicolas Frutos a regardé vers une tribune où se trouvaient des proches en serrant le poing. Puis il est tombé dans les bras de plusieurs personnes de son staff avant d’aller remercier les supporters et d’écraser quelques larmes. L’Argentin a remporté son premier match au Parc Astrid en tant qu’entraîneur du RSCA. Peut-être son dernier aussi.

Vous étiez très ému après la rencontre. Parce que c’était vos adieux ?

"Entre Anderlecht et moi, il n’y a jamais d’adieux, juste des ‘à bientôt’ . Quand j’ai arrêté ma carrière de joueur, je savais que je reviendrais dans ce club et c’est ce qu’il s’est passé. Dans ce match, j’ai ressenti beaucoup d’émotions."

Quel sera votre avenir à court terme ?

"Il y a entraînement ce lundi puis congé mardi (sourire) . Je sais qu’on parle beaucoup de mon avenir mais le plus important, c’est qu’Anderlecht enchaîne les bons résultats. Que ce soit avec ou sans moi. Un nouvel entraîneur va arriver et il faudra lui laisser du temps pour bien faire son job. Ça prendra peut-être 8 ou 10 semaines mais il aura besoin de ce temps pour bien faire son travail, malgré la pression inhérente à ce club."

Pourriez-vous travailler comme adjoint de Vanhaezebrouck ?

"Je suis très content que ce soit Hein qui vienne. Son style de jeu ira très bien avec le profil des joueurs actuels du RSCA. Pour moi, on verra ce qui peut être la meilleure solution. Honnêtement, je ne sais pas vous dire là maintenant si je serai son adjoint ou pas."

Avec 3 victoires en 4 matches à la tête de l’équipe, êtes-vous satisfait de votre bilan ?

"Je suis content, oui. Mais je suis surtout content d’avoir vu des visages heureux chez les joueurs. Ça leur fait du bien de sentir les supporters derrière eux. Terminer ma mission en gagnant un Clasico qu’on n’avait plus gagné depuis longtemps chez nous, c’est super."

Kums n’était pas titulaire et n’est même pas monté au jeu. Que se passe-t-il avec lui ?

"Sven a super bien bossé pendant les deux semaines où j’étais T1 . Je suis certain qu’il va donner beaucoup de satisfaction à l’équipe d’ici la fin de la saison. Mais l’entraîneur doit penser à ce qu’il y a de mieux pour l’équipe. Actuellement, Sven doit encore s’adapter et trouver ses automatismes. Je dois dire que le duo Trebel-Dendoncker a fait un super match au milieu."