Jovanovic, Mbokani, Wasilewski et bientôt Biglia et De Sutter. On pensait la saignée terminée, mais Anderlecht pourrait perdre aussi Guillaume Gillet. L’arrière droit peut compter depuis quelques jours sur l’intérêt soutenu d’un club allemand. "Lequel ? Je ne dis rien", lâche-t-il.

Leverkusen, à la recherche d’un arrière droit, pourrait être ce club mais rien ne permet encore de l’affirmer. "Je n’ai même pas encore parlé de cet intérêt à Herman Van Holsbeeck. Vous comprenez bien que je ne vais pas le dire à un journaliste", explique Guy Bonny, l’agent du Liégeois.

Alors, partira ou partira pas ? La question est très présente dans la tête de Guillaume Gillet mais il n’a pas encore la réponse. "C’est une décision très compliquée à prendre. Il y a beaucoup de paramètres en jeu et je ne veux surtout pas me tromper à l’aube de la saison la plus importante de ma carrière."

La Coupe du Monde sera au bout (si tout se passe pour les Diables) et pèsera lourd à l’heure du choix. "J’ai tout connu en six années à Anderlecht, mais je sais qu’il faudra absolument être titulaire dans son club pour être du voyage au Brésil. Je garde bien ça en tête. Si un club étranger me veut vraiment, je pourrais alors réfléchir mais on n’en est pas encore là."

L’arrière droit sait que sa place dans le onze est quasi assurée au Sporting. Il sait aussi que quelques beaux matches à la Coupe du Monde pourraient lui offrir des perspectives encore plus grandes. "Tout est plus grand dans cette compétition. Si je joue bien, je pourrais peut-être obtenir un très beau transfert, même si je ne rajeunis pas", anticipe le joueur de 29 ans.

Pour cela, il faudra aussi récupérer sa place de titulaire chez les Diables. Depuis quelques mois, Toby Alderweireld a pris le dessus. "Je regrette vraiment ma carte jaune prise contre la Croatie, peste Gillet. Je pensais qu’on était suspendu au bout de trois avertissements mais c’était deux... Sans cela, je serais resté dans le onze . Au lieu de ça, Toby a pu jouer et l’équipe n’a encaissé qu’un seul but depuis. Pourquoi changer donc ? Mais il reste encore un an avant la Coupe du Monde et j’ai le temps d’inverser la tendance. En plus, le prochain match (NdlR : le 14 août à Bruxelles) a lieu contre la France et l’arrière droit aura Franck Ribéry dans ses pattes. Pour un fan du Bayern Munich comme moi, ce serait génial. Surtout un an après s’être farci Arjen Robben avec les Pays-Bas. C’est dans ce genre de rencontres que tu apprends beaucoup."

En attendant un éventuel transfert puis le Brésil, Guillaume Gillet pourra aussi se vider l’esprit grâce à son ami Jonathan Legear. Depuis le 11 juin, il est le parrain de Joshua, la fille de l’ailier du Terek Grozny.

"J’ai appris sa naissance au moment où j’arrivais aux États-Unis pour mes vacances. Elle est arrivée plus tôt que prévu, mais je me suis rattrapé une fois rentré. Elle se porte très bien."