Albert Sambi Lokonga: "Je ne sais pas si la meilleure équipe a gagné ce soir, je dois revoir les images. On a vu un bon pressing de Genk même si on a réussi à bien sortir par moments. Cette défaite est difficile à encaisser. On a manqué de créativité devant. On aurait pu faire de meilleurs choix dans les reconversions offensives. L'envie était des deux côtés. Genk est gagnant et c'est comme ça, ça arrive".

Theo Bongonda: "Chaque match est une finale. On a bien commencé ces playoffs. Nous sommes très contents aujourd'hui. On a eu les instructions du coach de presser plus haut. On ne voulait pas jouer comme mercredi. On s'est dit qu'on allait pousser davantage. Félicitations aux deux équipes, c'était un beau match. On prend match par match, c'est une saison spéciale".

Anouar Ait El Hadj: "Cela a été difficile de jouer entre les lignes. On n'a pas été au rendez-vous. On ne jouait pas vite, il fallait simplifier notre jeu. C'était déchet après déchet aujourd'hui. Il n'y a pas grand chose qui a fonctionné ce soir. Il y a des soirs comme ça. Genk a fait un très bon match, ils méritaient les trois points".

Cyriel Dessers: "C'était un bon moment pour moi après des mois difficiles. Je dois rester professionnel et attendre le bon moment. J'avais fait mon mouvement juste avant la tête. J'ai fermé les yeux et heureusement que le ballon est rentré. Je suis content de marquer et content pour mon équipe. C'est bon de mettre la pression sur Bruges mais c'est bien de protéger cette deuxième place. On va se reposer et regarder Bruges demain. On avait un plan pour mettre la pression sur Anderlecht, ça a bien marché. On a la chance de marquer sur la fin et de gagner ici".

Junya Ito: "Notre pressing était bien meilleur que mercredi. On verra ce qu'il se passera avec Bruges demain, tout est possible. Onuachu est un grand finisseur, on se trouve facilement".

Vincent Kompany: "Genk a eu une possession plus effective. On a manqué dans la dernière passe. On a rehaussé le niveau en fin de match. Ce n'est pas une performance qui voit un écart entre deux équipes. Cela s'est joué à peu de choses. On leur donne une phases arrêtée et on défend mal par après. Le match se décide à ce moment-là. Il ne faut pas pointer le doigt un garçon de 19 ans. Sur l'analyse des playoffs, on prend sept buts. Si on fait l'analyse de ces buts, il y a certes l'homme qui perd le ballon mais il y a aussi tout ce qui arrive avant cette perte de balle. L'objectif est d'arriver dans un endroit où on peut être dangereux. Je suis satisfait des occasions créées en général, mais pas aujourd'hui. On n'a pas réussi mais on était dans les endroits où il fallait être. On n'a pas eu cette dernière passe. Mes joueurs seront meilleurs demain. Je retiens l'engouement, l'enthousiasme et l'intensité. De toutes les équipes, Anderlecht est celle qui a la plus grande marge de progression".

John van den Brom: "Je suis très fier d'avoir vu mes joueurs apporter ce qu'ils ont apporté aujourd'hui, quelques jours après le match à Genk. On a joué beaucoup plus haut. Mes joueurs ont été meilleurs ce soir".