Ariël Jacobs se fiche de l’appel de Zagreb, même s’il influencera la qualif

Suivez le direct Anderlecht-Timisoara dès 19h00


Andelecht a la plus jeune équipe de C2 !


Nibombe : "9.000 €, c’est la valeur de ce match"


ANDERLECHT Les 16es finales sont largement à la portée Anderlecht, mais le Sporting ne sera sans doute pas fixé tout de suite. Zagreb a en effet jusqu’à minuit ce soir pour aller en appel contre le retrait de trois points infligé par l’Uefa. Les Croates pourraient même attendre de savoir s’ils ont battu l’Ajax, car un appel pourrait aussi aggraver la sanction.

“De toute façon, cela ne m’intéresse pas” , dit Ariël Jacobs. “Je n’en ai pas parlé aux joueurs. Nous ne regardons que nous-mêmes. D’ailleurs, faut-il toujours faire la fête ? Gardons profil bas.”

Ceux qui ont vu le match aller doivent se dire qu’Anderlecht doit manger les Roumains. “Mais puis-je vous rappeler que Timisoara n’a pas encore perdu un seul match en déplacement, toutes compétitions confondues ? Dans aucune poule, les équipes ne se tiennent de si près. Je répète ce que j’avais dit avant le match aller : Timisoara doit gagner, nous voulons gagner.”

De ses cinq derniers matches européens à domicile, le Sporting n’en a gagné qu’un. Or le club est en train de réaliser quelque chose d’unique, vu le jeune âge de son équipe. “Je suis surtout content que de nouveaux garçons se soient manifestés. Mais on n’y est pas encore. On se méfie de Timisoara.”

Une qualification serait aussi une bonne affaire... financière. Herman Van Holsbeeck ne s’en cache pas : “En plus de la prime (NdlR : une qualification pour les 16es ne rapporte que 200.000 euros), il y a la perspective d’une belle affiche face à un ténor européen, qui serait lucrative grâce aux entrées et aux droits télés.”

Mais pour rêver d’un rendez-vous de prestige au prochain tour, il faudra d’abord battre Timisoara ce soir.



© La Dernière Heure 2009