Ariël Jacobs protège son Polonais, même s’il a repris un coup dur sur la tête

ANDERLECHT Le 19 décembre passé à Bruges, Marcin Wasilewski avait réalisé une prestation cinq étoiles comme défenseur central, à Bruges. Au Daknam, il a connu 24 minutes cauchemardesques. Mais Ariël Jacobs n’a pas descendu son Polonais, qui a quitté Lokeren en refusant de parler à la presse.

“Les gens regardent Wasyl différemment depuis sa blessure. Certaines choses élémentaires dont il ne disposait pas avant, il ne les a pas maintenant non plus. On connaissait les qualités de De Ceulaer. Seck est plus rapide, mais il a fait deux mauvaises interventions contre Bruges.”

Ariël Jacobs a analysé le cas Wasilewski. “La semaine passée, j’ai parlé avec lui de la période qui vient de s’écouler. Pendant sa rééducation, il a travaillé comme aucun autre sportif ne le ferait. Il a peut-être été trop loin. Il en a peut-être cueilli les fruits au début, mais on remarque les mêmes choses à l’entraînement qu’au match. Il a éprouvé de plus en plus de difficultés. Cette carte rouge sera à nouveau un coup sur sa tête, mais je veux le protéger. Il n’a pas abandonné l’équipe. Il a été mis en difficultés à cause d’une bête perte de balle au milieu du terrain. Voilà ce qui était mortel.”



© La Dernière Heure 2011