Du côté des Bruxellois, on regrettait avant tout de ne pas avoir su conserver cet avantage de deux buts face à Malines : "C’est triste de se faire remonter comme ça au score. Mais on sort d’une grosse préparation, on a fait du mieux qu’on pouvait. On a fait beaucoup d’erreurs, heureusement qu’ils ne mettent que deux buts parce qu’ils ont eu beaucoup de possibilités", pestait Nany Dimata, malgré tout heureux de revenir sur le terrain, "Cela fait du bien de retoucher la pelouse, c’est un grand plaisir. Je viens de très loin, j’ai beaucoup travaillé. Heureusement que ma famille m’a toujours soutenue. Je suis content de pouvoir enfin reporter le maillot."

Un autre Anderlechtois qui pouvait avoir le sourire était Jérémy Doku, auteur du premier but et élu homme du match, "Je suis content d’avoir été élu homme du match mais je ne suis pas satisfait du match. Je ressens le résultat comme une défaite. C’est très dommage. J’étais content d’avoir marqué après mon carton rouge de la saison passée ici et je pensais qu’on était bien parti, mais bon… Cette année, j’ai dit que je devais commencer à être efficace et confirmer."

Même son de cloche du côté de Frankie Vercauteren, qui était déçu de l'issue de la rencontre : "On avait le résultat en main, on a vu ce qu’on devait encore faire et on a été confronté à l’efficacité de Malines. Il y a eu des problèmes collectifs en plus des erreurs individuelles. Ils nous ont ennuyé durant une grande partie du match. Malines n’a pas donné l’occasion à Vlap et Zulj de développer leur jeu. On a eu des occasions en fin de match, la réussite nous a manqué à ce moment-là contrairement à Malines. Mais on a quand même marqué deux buts, ce qui est plus que souvent mais de l’autre côté on a encaissé deux buts. Il faut continuer à travailler."

Les Malinois étaient quant à eux ravis de ce retournement de situation : "L’équipe a poussé, on a jamais lâché et ça a payé. On a eu beaucoup d’occasion pendant le match et c’est dû au travail. A l'entraînement on apprend à ne jamais lâcher et à y croire jusqu’à la dernière minute. C’est bon pour le moral, on attend la semaine prochaine", expliquait William Togui.

Initialement sur le banc, Igor De Camargo a prouvé qu'il pouvait encore être utile aux Malinois en inscrivant le but de l'espoir : "Moi je suis là pour jouer, ce n’est pas un secret. Mais je suis un homme diplomate, je veux avant tout voir l’équipe gagner. Je suis là pour aider et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui. En première mi-temps on a eu les occasions pour mener, on dominait mais on a encaissé sur des actions individuelles. C’est dommage. Heureusement qu’on est resté les pieds sur terre pour égaliser."