Anderlecht

La commission des Litiges de l'Union Royale Belge de Football Association (URBSFA) a imposé ce mardi une amende de 3.500 euros au RSC Anderlecht. Les supporters bruxellois avaient lancé différents objets sur le terrain lors de la rencontre à domicile face au FC Bruges.

Selon le rapport de l'arbitre Bram Van Driessche et celui du délégué du match, plusieurs incidents se sont produits. Dans le dernier Topper du 4 avril (remporté 2-3 par Bruges), les supporters d'Anderlecht ont lancé des gobelets de bière et deux briquets. Les pompiers ont également dû éteindre un fumigène mauve. Après que Van Driessche a demandé au speaker du stade de rappeler les supporters à l'ordre, plus aucun incident ne s'est produit.

Au nom du RSC Anderlecht, l'avocat Sander Duriau a évoqué un problème structurel auquel tous les clubs de la Pro League font face et qu'il est difficile de trouver une réponse vu le rôle limité des stewards. Cela n'a pas empêché Kris Wagner, le procureur fédéral, d'infliger une amende 3.500 euros qui a été confirmée par la commission des Litiges. "Le lancer de briquets, gobelets et matériel pyrotechnique est un comportement indésirable et montre un manque de respect de la part de chaque supporter", lit-on dans le verdict.

Ce jeudi, le RSC Anderlecht doit se présenter au sujet des incidents provoqués par certains de ses supporters à Sclessin et qui ont mené à un arrêt définitif du Clasico le 12 avril à Liège. Les Bruxellois risquent une amende 5.000 euros et un match à huis clos.