Le Sporting doit déjà beaucoup à l'ancien Standardman

ANDERLECHT Des émotions, les supporters d’Anderlecht en ont connu de bien différentes hier...

La soirée avait débuté par un moment poignant. Tandis que les joueurs anderlechtois se tenaient par les épaules ornées d’un brassard noir, l’arbitre lança le signal pour la minute de silence dédiée à David Mbokani, le fils trop tôt disparu de Dieumerci. Celle-ci fut plus ou moins respectée jusqu’à ce que les supporters turcs ne la brisent, en chœur, par des chants de victoire. Le public local a très peu apprécié...

D’entrée de jeu, les fans bruxellois répliquèrent par des “Singing die, die, die, Turkey die” , un chant déjà entendu lors du dernier Belgique - Turquie au stade Roi Baudouin. À partir de l’ouverture du score signée Turgay Bahdir, les quelque 400 sympathisants de Bursaspor présents hier soir entonnèrent régulièrement des “Tous ensemble, tous ensemble” , et ce, jusqu’à l’égalisation de Roland Juhasz.

Ce dernier, qui a failli s’engager avec les Rangers il y a quelques jours encore, crucifiait du même coup les Crocodiles verts , dont le maillot a certainement pu raviver, auprès du Hongrois, les derbies du Old Firm qu’il ne disputera point. Qu’à cela ne tienne, la manière dont le Magyar a fêté son but prouve qu’il a parfaitement tourné la page de son transfert avorté.

Peu avant l’heure de jeu, Milan Jovanovic fit monter la température de quelques degrés. Après son but, le premier au Parc Astrid, le Serbe grimpait sur les grillages du kop, avant d’embrasser vigoureusement sur son maillot l’écusson du RSCA.

On pensait le Sporting définitivement mis sur les rails, mais Stepanov, en rétablissant la parité, allait donner jusqu’au bout quelques sueurs froides au public bruxellois. Un stade Constant Vanden Stock qui allait réserver une (désormais traditionnelle) belle ovation à Jova , tandis que Kanu, son remplaçant, a été copieusement sifflé... Avant que les deux kops ne se rattrapent, quelques secondes plus tard, en l’encourageant timidement.



© La Dernière Heure 2011