Exclu à Anderlecht, Jova promet de ne pas réagir aux provocations au Standard

BRUXELLES

“Tu as l’air d’être un supporter du Standard”, dit Jovanovic à notre photographe, qui confirme. “Si tu es un vrai supporter du Standard, tu dois aimer Milan Jovanovic.” Le débat est lancé.

Standard - Anderlecht, c’est toujours un match particulier pour l’ex-Rouche. Rappelez-vous sa carte rouge du Clasico à Anderlecht, après sa poussée sur Opare. “C’est la plus grande erreur de ma carrière”, dit-il. “C’était la première carte rouge de ma carrière, hormis celle après mon remplacement à Limassol. Je dois remercier mon club. Seuls les grands clubs ne sanctionnent pas leurs joueurs après des incidents pareils.”

Pourtant, John van den Brom n’y avait pas été avec le dos de la cuillère lors de son commentaire d’après-match. “Il avait raison”, coupe Jova. “J’ai abandonné mon équipe, qui a dû se débrouiller à 10 pendant 45 minutes. Mais le coach sait que la plus grande sanction, c’est moi, en loupant trois matches.”


© La Dernière Heure 2013