On se dirige vers une prolongation d’une année du prêt de l’attaquant suédois.

Buteur contre Zulte Waregem et en balance avec Lukasz Teodorczyk pour une place de titulaire à Bruges ce dimanche, Isaac Kiese Thelin vit une belle semaine à Anderlecht. Et une troisième bonne nouvelle devrait être officialisée d’ici peu pour le Suédois : son séjour au Sporting va se prolonger la saison prochaine.

Auteur de deux buts en 586 minutes toutes compétitions confondues avec le RSCA, Kiese Thelin n’a pas encore totalement convaincu les spectateurs, mais René Weiler a beaucoup apprécié sa mentalité (il a accepté son rôle de doublure tout en restant compétitif à l’entraînement) et son implication (il a bien compris le travail défensif que Weiler exige de son avant de pointe). De son côté, l’attaquant, qui fêtera ses 25 ans le mois prochain, se plaît beaucoup à Bruxelles.

Avec ce double constat, la direction a décidé de conserver Kiese Thelin mais pas à n’importe quel prix. L’option d’achat de 2,75 millions fixée dans son contrat de location à Bordeaux semblait trop élevée aux dirigeants vu les quelques doutes qui planent encore sur son réel niveau.

Grâce aux excellents contacts entre les dirigeants bordelais et anderlechtois, une solution a pu être dégagée : la prolongation du prêt, toujours avec une option d’achat. Sauf revirement de situation de dernière minute, Kiese Thelin va être loué pour toute la saison 2017-2018 au RSCA. En janvier, Anderlecht avait déboursé 700.000 € pour obtenir le prêt de six mois.

Miralem Jaganjac, l’agent de l’attaquant, confirme que le dénouement est proche dans ce dossier : "Ce ne serait pas une surprise si une bonne nouvelle arrivait dans les prochains jours. Depuis son but marqué avec la Suède (NdlR : en mars contre la Biélorussie), il y a de l’intérêt pour Isaac, mais son choix numéro un, c’est de rester à Anderlecht."

La prolongation probable de Kiese Thelin ne va cependant pas empêcher la direction du Sporting de scruter le marché pour attirer un attaquant supplémentaire la saison prochaine, même si Lukasz Teodorczyk devait rester. Un profil un peu différent de ces deux armoires à glace est recherché.

Ce sera plus compliqué pour Bruno

L’autre prêt avec option d’achat fait par le RSCA cette saison, c’est celui de Massimo Bruno. Ce dossier s’annonce beaucoup plus compliqué pour le Sporting.

Même s’il est remplaçant la majorité du temps et qu’il ne monte même plus au jeu ces dernières semaines, Bruno a séduit René Weiler. Il a tenté d’adapter son jeu à la philosophie du Suisse en travaillant beaucoup défensivement même s’il ne sera jamais un marathonien à la Chipciu.

Bruno présente en plus la qualité d’être Belge, une denrée rare au Sporting. Le club aimerait le conserver, mais il faudra se mettre d’accord avec Red Bull Leipzig (l’option d’achat n’a pas filtré, mais elle est élevée) et avec le joueur qui espérait avoir beaucoup plus de temps de jeu en revenant à Anderlecht…