Interview exclusive de Patrick Kluivert (ex-Ajax), qui donne des conseils à Lukaku : “Tu as tout, mais sois patient !”

NIMÈGUE Jusqu’à ce jour, Patrick Kluivert, 35 ans, reste un des attaquants les plus redoutés de l’histoire de l’Ajax et des Pays-Bas. Mais ayant officiellement mis un terme à sa carrière, le 10 mai 2010, l’ancien buteur de Barcelone et actuel entraîneur des attaquants du NEC Nimègue, dont Björn Vleminckx, préfère ne pas trop s’exprimer dans les médias. Sauf avant la venue d’Anderlecht.

En effet, Kluivert est fasciné par Romelu Lukaku. Kluivert avait 18 ans quand il a marqué le but de la victoire face au Milan AC, en finale de la Ligue des Champions de 1995.

Patrick, qu’avez-vous pensé de Romelu au match aller ?

“Il m’a légèrement déçu, mais il ne doit pas désespérer. Il a 17 ans ! Même à 18 ans, tu ne seras pas encore de niveau européen, Romelu ! On n’est à son top que plus tard ! Et tu as tout pour réussir. Mais on ne peut pas attendre des miracles de toi !”

Si vous étiez son coach spécifique, que travailleriez-vous avec lui ?

“Il est rapide, fort et a une bonne technique. Je lui dirais d’avoir encore plus faim de buts dans la zone de vérité. Et d’être plus régulier. Cela vient avec l’âge.”

Où doit-il aller la saison prochaine ?

“En tout cas, je lui conseillerais d’aller au top via un tremplin. Un club du subtop. Comme l’Ajax. (rires) Mais je crains qu’il ne soit déjà impayable pour mon ex-club. S’il va à Chelsea ou à Manchester City, il ne faut pas s’attendre à des exploits dès son arrivée.”

Alderweireld et Vertonghen l’ont bien muselé.

“Toby et Jan sont presque prêts pour le top européen. On a longtemps dit que Toby n’était pas assez dur avec les attaquants, mais il est devenu incontournable sous Frank de Boer. Il a formé un axe avec Jan qui a même tenu bon contre le Real et le Milan AC. Leur seul point faible ? Les deux ou trois moments d’inattention qu’ils ont dans chaque match.”

Le 0-3 sanctionnant le match aller vous a-t-il surpris ?

“Ce n’était en tout cas pas mon pronostic. Anderlecht est très respecté aux Pays-Bas. C’est un groupe équilibré, qui est le même qu’il y a quelques années. Anderlecht n’est pas pour rien champion et leader en D1 belge. Je pensais bien que l’Ajax gagnerait, mais avec plus de difficultés. Il faut avouer que l’Ajax a eu de la chance, a été très efficace, et que Stekelenburg a sauvé ses couleurs. Le score du match aller était sévère.”

Rien ne peut plus arriver à l’Ajax.

“En principe, le vainqueur est connu, mais on ne sait jamais, avec les Belges. Je me rappelle un incroyable 5-5 en match amical contre les Diables, à Rotterdam.”



© La Dernière Heure 2011