Vincent Kompany a travaillé avec un groupe au complet (Ait El Hadj n’est plus malade et Colassin n’a plus mal) cette semaine mais ne sait toujours pas avec quelle attaque il pourra entamer le Topper.

"Cela n’a pas été un souci. J’ai la chance de pouvoir compter sur plus qu’une ligne de quatre attaquants. J’ai sept ou huit joueurs capables d’être titulaires." La séance du Conseil disciplinaire était prévue pour 14 heures. Anderlecht espère annuler la sanction pour son joueur. Sur le coup, pourtant, Vincent Kompany n’avait rien à redire sur l’exclusion.

"À chaud, j’ai dit que c’était mérité, qu’il allait le pied en avant", dit le coach. "J’ai ensuite revu les images. La jambe est levée et il retombe bizarrement mais le crampon de Kouamé griffe à peine la peau de son adversaire. Cela ne méritait pas une exclusion."

Selon Kompany, Kouamé a déjà payé le prix fort en recevant sa carte rouge. "Il a déjà raté 45 minutes de match et nous n’avons pas commencé à tirer sur l’arbitrage alors que la décision n’était, selon nous, pas la bonne. Il y a eu une décision humaine. Mais avec les images et la réflexion à froid, on se doit de prendre la bonne décision. Il ne faut pas davantage sanctionner Kouamé."