Les demi-finales de la Coupe sont dans la ligne de mire d'Anderlecht. Vu la saison en dents de scie des Mauves, une qualification pour le dernier carré de la Croky Cup est un must.

"Notre force, c'est de n'avoir sous-estimé aucun match", dit Kompany. "Contre le RWDM en amical, contre le Cercle en Coupe ou face au Standard en championnat, nous abordons les matchs avec la même mentalité et l'envie d'y aller à fond. Ce match face au Cercle est aussi important que le Clasico de dimanche."

Kompany met toutefois en garde: "Le Cercle n'est pas le Standard." Évitant ainsi toute tentative de comparaison entre les deux équipes et les deux contextes de match très opposés. Le Standard a joué le jeu d'Anderlecht et a offert des espaces. Les Mauves en ont profité. Il y a quelques semaines contre le Cercle, les Bruxellois ont connu un off-day.

"On a eu un point qu'on ne méritait pas au Cercle. Je considère ce match comme une défaite. J'ai envie de laisser les joueurs parler sur le terrain. Nous ne prendrons pas cette rencontre à la légère." Anderlecht a souvent eu du mal face à des équipes bien organisées. Vincent Kompany réfute l'idée que le Cercle jouera avec un bloc bas. "Nous avons analysé l'adversaire et il y a des équipes qui jouent bien plus bas. On pourra dire demain soir si notre plan a fonctionné. Le Cercle a une équipe technique et athlétique avec des joueurs très mobiles. Ils peuvent presser au bon moment."

Le coach d'Anderlecht pourrait pouvoir compter sur Hannes Delcroix. Le défenseur a pris un coup face au Standard et évaluera sa situation au plus vite.