"J’ai toujours du mal à utiliser le mot déontologie dans le monde du football." Vincent Kompany sourit lorsqu’il est confronté au communiqué publié par l’Antwerp au sujet du transfert de Lior Refaelov à Anderlecht. "Si on commence comme ça, on doit poser des questions sur les transferts de janvier et de fin août qui ont aussi lieu alors que la compétition bat son plein."

Le recrutement du Soulier d’or est le sujet brûlant de la semaine. "Le bruit que cela a causé ? Pour moi, la clarté et la transparence sont primordiales. Nous avons communiqué pour éviter de jouer six matchs avec une rumeur persistante autour de ce transfert. C’était le plus juste pour nos supporters et pour nous. Le chapitre est clos pour nous. On passe à autre chose."

Une question reste en suspens : jouera-t-il en playoffs et surtout contre les Mauves ? "Cela importe peu s’il joue contre nous ou pas", répond Kompany avant de nuancer. "En fait, je veux toujours jouer contre les meilleurs. Quand je joue contre Bruges, je veux jouer contre Vanaken et Vormer. C’est même dommage que Mata ne soit pas là."

Il n’a pas souhaité s’épancher sur le futur apport de sa nouvelle recrue. "Il est toujours important d’avoir un mix entre expérience et ambition. Refaelov va nous amener cela."