C’est un rôle ingrat. Si les Blauw en Zwart sont parvenus à prendre l’avantage, ils le doivent à l’agressivité et au pressing de Mats Rits. Mais aussi à une erreur d’appréciation d’Hendrik Van Crombrugge. Voulant faire honneur au style de la maison, le portier mauve a vu le milieu brugeois intercepter sa passe (courte et risquée) et puis le tromper aisément. "Essayer de construire depuis l’arrière en tant que gardien comporte évidemment des risques, mais ce n’est pas une excuse", a expliqué Van Crombrugge. "Ce but encaissé est une erreur de ma part parce que j’ai mal analysé la situation. Je savais que nous étions pressés, mais je ne m’attendais pas à ce que Mats (Rits) continue de presser si haut. Après deux passes horizontales, il faut aller chercher plus loin et c’est ce que j’ai voulu faire… Face à un adversaire comme Bruges, cela se paye cash."

Mais le capitaine d’Anderlecht s’est rapidement racheté en sortant deux arrêts décisifs sur les frappes de Kamal Sowah et Hans Vanaken. "J’ai vite tourné le bouton. Je suis content d’avoir été important, dans le sens positif, pour l’équipe avec ces deux solides arrêts qui nous gardent dans le match en première mi-temps. Si c’est 0-2 ou 0-3, je pense que le match est joué. Je garde quand même un sentiment positif après ce match."

Kompany, aussi, relativise : "Je retiens surtout sa performance après. C’est le plus important. Les gardiens sont pénalisés autrement. Leurs erreurs coûtent plus cher que celles des autres joueurs. Je voulais voir sa réaction et c’était top. Il est aussi à la base de nos occasions. Le plus important pour moi, c’est qu’il s’est racheté et a réalisé une prestation fantastique."

L’entraîneur des Mauves sait que le rôle de son dernier rempart ne se limite pas qu’à défendre ses cages. "Ce qui me tape à l’œil, c’est qu’on a marqué des buts - contre Malines par exemple - sur des actions lancées par Hendrik. Si on balance toujours des longs ballons, notre jeu devient prévisible et on n’oblige plus Bruges à mettre la pression très haut, ce qui nous empêcherait de développer notre football. La réaction d’Hendrik nous a fait gagner un point. Le match ne s’est pas joué sur cette erreur."