"Ce qu’on a fait n’est pas normal. Sortir Genk de son jeu vu les qualités des joueurs n’est pas normal."

C’est un Vincent Kompany fier qui décrivait la première mi-temps de son équipe. "Genk a ensuite retrouvé son jeu même si nous étions encore supérieurs en fin de match."

Seul problème : Anderlecht ne gagne pas. "C’est comme ça… On a un peu de déchet qui nous empêche de finir les actions."

La revanche est prévue pour samedi : "Et nous espérons un nouveau duel très disputé. Mon équipe sera prête à se battre. J’espère que le fait que nous avons réalisé quatre changements et Genk aucun sera un avantage niveau fraîcheur."

Il devrait pouvoir compter sur Nmecha malgré un changement anticipé après une alerte pour l’allemand. "Il traînait la patte et n’arrivait plus à faire les efforts."

Le nom de Yari Verschaeren a également été mis sur la table vu sa drôle de situation contractuelle. Kompany a profité de son assist pour lui envoyer un message. "Il sera à un très haut niveau dans cinq ans mais il est actuellement à la bonne place à Anderlecht. Il est à la maison à Neerpede. Je le sais, il le sait. J’espère que son entourage le sait."