Le contraste était frappant entre sa colère d’Eupen et son grand sourire de mardi soir. Vincent Kompany n’a pourtant pas voulu pavaner après le plus large succès de la saison. "Vous me demandez si c’est le match qui me satisfait le plus mais on m’avait déjà posé cette question après Genk et le Beerschot. Si ça se répète, c’est bon signe. Ils doivent continuer ainsi. Je vois qu’on progresse à l’entraînement. Le temps joue en notre faveur. Si les garçons bossent dur, on sera toujours meilleur."

Quand on évoque la possibilité d’une série avec l’affrontement des deux derniers en l’espace d’une semaine, Beveren puis Mouscron, Kompany saute de sa chaise et coupe la fin de la question. "Non, ne dites pas ça. C’est la phrase la plus dangereuse pour mon groupe. On a une équipe très jeune avec du talent mais pas encore la qualité, dans le sens du rendement. L’époque du RSCA avec cinq Souliers d’or est révolue. La seule façon qu’on a d’être bon, c’est la solidarité."

"Diaby ? On n’a jamais trop de sens du but"

Une solidarité qui s’est matérialisée sur le second penalty, offert par Nmecha à Vlap. "C’est un beau cadeau. Michel a été bon aujourd’hui. J’ai aussi un bon sentiment avec les montées de Dimata et Dauda. C’est positif."

Une vraie concurrence pourrait même rapidement s’installer devant avec l’arrivée de Diaby. "C’est un joueur qui sait marquer et prendre la profondeur. Il a aussi de l’expérience. On n’a jamais assez de gars avec un sens du but."

Killian Sardella grimpe dans la hiérarchie

Killian Sardella a une nouvelle fois été préféré à Amir Murillo au back droit. Vendredi, il jouera en tant que latéral gauche vu la suspension de Kemar Lawrence. "Je me sens de mieux en mieux", dit-il. "J’ai reçu ma chance contre Charleroi à l’aller, j’ai fait un bon match et, voilà, le coach me fait confiance depuis et me laisse jouer."

Il impressionne d’autant plus qu’il a ne tergiverse pas après une erreur et qu’il est ballotté d’un flanc à l’autre. Il a même fait un crochet par sa place de formation : en défense centrale. "Je ne sais pas à quelle position je vais m’imposer. Mais je me sens mieux à droite."

Arsenal, chez les jeunes, voulait le recruter pour qu’il évolue devant la défense. "Quand tu es jeune à Anderlecht, tout le monde te veut. En U13, le Barça s’intéressait à tous les joueurs." (rires)