Après deux journées de playoffs, Vincent Kompany peut enfin répondre à la question : comment son équipe allait réagir dans une compétition serrée et de haute intensité comme les Champions’ playoffs ?
   
Pour le moment, la réponse globale est positive. "Mentalement et physiquement, je n’ai rien à leur reprocher. Ils travaillent dur et mettent l’intensité que je réclame à l’entraînement mais aussi en match. Nous n’avons pas plié à Bruges ou contre l’Antwerp, c’est la preuve."

Dans une interview qui sera publiée ce mercredi sur nos médias, Sambi Lokonga, capitaine de l’équipe, affirme que le groupe se croit trop beau. "Il dit également cela car il l’a entendu dans mon chef. Et il a raison. Le groupe a perdu en concentration et loupe des choses qu’il réussissait avant."
   
Kompany l’explique par l’enchaînement de gros matchs auquel il ne sont pas habitués. "La période est intense et demande une grosse concentration. Il y a aussi un peu d’inexpérience. La gestion de ce genre de moment viendra progressivement. Beaucoup de jeunes sont à un moment clé et difficile de leur carrière. Ils doivent réussir à repousser leur limite personnelle et cela demande beaucoup de gestion."

Kompany essaie de les cadrer au mieux, cherchant l’équilibre entre le positif et le négatif. "Je pourrais uniquement les complimenter mais je préfère être honnête et leur dire quand cela ne va pas. Et quand je l’explique à un joueur, je regarde déjà le jeune qui est à côté de lui et qui pourrait faire la même erreur à l’avenir."

Kompany prend également ses responsabilités et affirme qu’il doit leur donner les meilleurs armes et un plan parfait pour gagner. "Face à l’Antwerp, la mise en place était bonne mais nous n’étions pas assez bons au ballon. Nous allons affronter une très bonne équipe de Genk contre laquelle il faudra défendre en groupe. Si nous sommes 1 % moins concentrés, nous risquons la punition. J’espère qu’il y aura un déclic dans le groupe."