Et après le Topper, il donnait l’impression d’être à nouveau cet ado qui enflammait le Parc Astrid. Mais cette joie ne s’est pas exprimée dans son discours, très neutre. "Parler d’un objectif Ligue des champions ? Si je mets ça sur la table, je peux vous dire ce qu’on n’aura pas."

Référence à la jeunesse de son groupe et à l’irrégularité qui lui a collé aux crampons cette saison. "On a progressé mais on a encore besoin de travailler. On reste la plus jeune équipe du championnat, de loin. Je ne peux pas râler sur Yari après une passe ratée alors qu’il a 10 ans de moins que Vormer en face."

Kompany a d’ailleurs reconnu la supériorité brugeoise dans la majeure partie du match. "On était dérangés par leur pressing haut. La position de Mignolet qui relançait parmi ses défenseurs nous gênait. Il a fallu corriger des choses car on avait du mal à produire notre jeu. Par contre, on était au point défensivement."

Quand Kompany a quitté la salle de presse du stade après un dernier check avec Clement; le match Beerschot - Ostende avait déjà débuté. "Je vais regarder comme un supporter neutre. Je suis déjà dans la préparation de Saint-Trond." Mais quelques minutes plus tôt, à nos confrères d’Eleven, il avait confié que ce ticket quasi assuré était une belle victoire. "On nous avait éliminés des playoffs 1. On devait soi-disant préparer les playoffs 2…"