Le documentaire commence par une scène forte : seul dans son bureau à Neerpede alors que la fenêtre est frappée par la drache, Vincent Kompany appelle son épouse, Carla, sur haut-parleur. "J’ai choisi d’être manager. C’est la fin de carrière de joueur la plus heureuse de l’Histoire", lui annonce-t-il. Au vu de la surprise à l’autre bout de la ligne, la scène n’a pas été jouée. Ou alors Carla mérite un Oscar. Dans la foulée, les enfants Kompany profiteront de l’appel pour réclamer… un chien.

Ce premier des quatre épisodes, diffusé ce jeudi soir (21 h) sur Voosport World 4 (offert à tous les abonnés Voo) et sur Play Sports Open (Telenet), vous emmène du choix de carrière de Kompany jusqu’au dernier jour du mercato d’été avec le départ de Jérémy Doku à Rennes.

Baptisé Mauve, le docu propose un regard dans les coulisses du RSCA pendant plusieurs mois cette saison. Aussi bien dans les bureaux de la direction que chez les joueurs (un petit-déjeuner chez Marco Kana et une interview chez Lukas Nmecha dans le premier épisode). L’intimité du vestiaire est, pour l’instant, préservée, malgré quelques scènes de discours du coach.

Comme de nombreux grands clubs à l’étranger dans un passé récent, le RSCA a succombé à la tendance du docu inside. Les prédécesseurs l’ont prouvé : la clef, c’est l’authenticité. C’est pour ça que les coulisses de la descente aux enfers de Sunderland ont bien mieux marché que le très lisse reportage sur la Juventus, par exemple.

Le docu Mauve s’en sort plutôt bien, même si le contenu du premier épisode est inégal. Certaines scènes dévoilent la vraie vie du club, comme cette réunion de recrutement entre le directeur sportif Peter Verbeke et Kompany qui se terminera par un coup de fil pour finir de convaincre Nmecha d’accepter la location.

D’autres moments de vie du Sporting sont moins mis en lumière. L’explication de la scission entre Kompany et Frankie Vercauteren est expédiée en quelques secondes. Et pas sûr que l’actuel entraîneur de l’Antwerp soit en accord avec la version du documentaire…

Malgré des zooms sur d’autres personnalités du club, Kompany est clairement la star du programme. Logique vu son aura, sa carrière et son charisme. Mauve ne va pas écorner l’image du coach du RSCA, c’est certain. Les images des matchs peuvent d’ailleurs parfois donner l’impression que le début de saison a été meilleur que dans la réalité.

Tout cela n’empêche pas le documentaire de valoir le coup d’œil. Les supporters d’Anderlecht y prendront beaucoup de plaisir. Les autres peut-être aussi. On ne serait pas surpris que d’autres grands clubs du Royaume suivent le mouvement à la vision du premier épisode ce jeudi.