Selon le Sénégalais, Anderlecht a assez de confiance pour gagner


ANDERLECHT

Cheikhou Kouyaté était le joueur désigné pour affronter la presse, hier. Il l’a très bien fait.

Cheikhou, quel est l’état d’esprit du groupe ?

“On sait qu’il n’y a plus d’excuses. Il faut gagner contre Bruges, par n’importe quels moyens. C’est un match décisif et on le sait. Genk et Zulte Waregem nous ont presque rattrapés. Bruges est une équipe en confiance. Je le sais. Ce n’est plus le Bruges qui a perdu ici par 6-1. Il y a un nouveau coach. Et nos concurrents ont retrouvé le moral après la division des points par deux. Il y a quelques semaines, j’ai revu Vadis Odjidja. Il m’a dit : Bruges sera champion. J’ai répondu : Ne rêve pas, Vadis. On ne doit pas douter.”

Le groupe a-t-il retrouvé la confiance ?

“Oui. Le coach a trouvé les bons mots pour nous relever la tête. C’est vrai qu’on n’a pas gagné depuis quelques matches. On ne reconnaît plus l’équipe imbattable qui faisait peur. Maintenant, il ne faut plus des paroles, mais des actes sur le terrain. Au Standard, on a pris un bon point. Il en faut trois, maintenant. La pression est énorme. J’aime bien ça. Celui qui ne sait pas gérer la pression, doit arrêter le foot. On sait qu’on doit gagner ce match, parce que sinon, ce sera compliqué d’être champion. On se doit de faire plaisir aux supporters et à la direction.”

Vous allez retrouver Bacca comme adversaire direct.

“Je l’admire pour sa sportivité et son sens du but. Il est le meilleur buteur du championnat. Il ne lui faut qu’une occasion pour marquer. On va tout faire pour qu’il ne marque pas, comme au match à Bruges.”

© La Dernière Heure 2013