Cheikhou Kouyate est déjà devenu l’un des meilleurs amis de l’attaquant congolais

BRUXELLES Dimanche soir, Cheikhou Kouyate était très heureux des trois points, de la raclée infligée au Standard, de sa prestation personnelle mais plus encore d’une chose : la joie qu’il a vue dans les yeux de Dieumerci Mbokani.

“À la mi-temps, il était dégoûté que l’arbitre n’ait pas vu que le ballon avait franchi la ligne. Il avait vraiment envie de marquer”, explique le défenseur sénégalais. “Heureusement, il a remis ça en seconde période et d’un joli but en plus. C’était super de le voir avec le sourire en train de danser.”

Cheikhou Kouyate aurait voulu se mêler à la danse de Dieumerci Mbokani, mais il n’a pas eu le temps. “Sur son premier but, celui que l’arbitre ne voit pas, j’ai couru vers lui mais je me suis rendu compte en chemin que le jeu continuait. (rires) Je n’ai pas pris de risque sur le second… Je tiens à dire que Milan a bien accompagné Dieu dans ses pas de danse. Mais bon, ils avaient déjà joué ensemble et Jova avait pu s’entraîner.” (rires)

Après la rencontre, Cheikhou Kouyate et sa compagne ont reçu toute la famille Mbokani.

“On a bien fêté la victoire. Pas trop non plus. On rejoue déjà jeudi en Coupe d’Europe. Il ne faut pas l’oublier et vite retomber les pieds sur terre. Cela dit, ce 5-0 valait bien une petite fête.”

Dieumerci Mbokani et Cheikhou Kouyate se voient souvent en dehors des terrains. “On s’entend super bien avec Dieu”, reprend Kouyate. “C’est un chic type. On fait souvent du shopping ensemble. Heureusement que sa femme vient avec nous; elle nous conseille bien car ce n’est pas toujours simple.” (sourires)

Malgré leur amitié, Cheikhou Kouyate évite de reparler du drame qui a touché Dieumerci Mbokani et son épouse il y a quelques semaines. “Il ne faut pas discuter de ça. Il fait son deuil et on essaie tous au club de le faire penser à autre chose. C’est pour cela que cette victoire face au Standard est aussi importante. Cela permet à Dieu d’avoir autre chose en tête, des choses positives.”

La forme de Dieumerci Mbokani impressionne déjà. Sa saison 2010-2011 pourrie à Monaco puis à Wolfsburg semble déjà loin.

“Dieu, c’est vraiment la classe à l’état pur”, s’enthousiasme Cheikhou Kouyate. “Il fait très mal aux défenses adverses. Et il ne faut pas oublier qu’il revient à peine de blessure. C’est vraiment un grand joueur. Il sait tout faire. Est-ce qu’il a déjà fait oublier Romelu Lukaku ? Non, il ne faut pas dire ça. Romelu a beaucoup apporté au Sporting et Dieu est en train de le faire. Chacun dans son style.”

© La Dernière Heure 2011