Cheikhou Kouyate voulait une revanche pour le 5-1 pris à Sclessin; il la tient

BRUXELLES Cheikhou Kouyate a souvent le sourire mais hier, à la sortie des vestiaires, il était encore plus large que d’habitude.

Le Sénégalais était accompagné d’un ballon. “Celui du match”, rigole-t-il. “Dès que l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre, je me suis jeté dessus. Battre le Standard 5-0, c’est exceptionnel et je voulais garder un souvenir de cette soirée. Maintenant, il sera chez moi bien en vue. Je ne vais même pas le laver, il doit rester authentique comme une pièce de musée.”

Ce succès tenait à cœur au défenseur. “Je n’ai jamais oublié le 5-1 encaissé à Sclessin au mois de décembre 2010. Ce 5-0, c’est une formidable revanche. On était tous très heureux dans le vestiaire. Ariël Jacobs aussi. Il a vraiment félicité tout le groupe.”

Avant la rencontre, Cheikou Kouyate sentait bien son équipe mais n’aura pas imaginé un tel résultat. “Franchement, ce 5-0 prouve que tout est possible dans le football. Qui aurait pu prédire ça ? Dieu était avec nous.”

L’arbitre , pas vraiment par contre. Il aurait dû valider un but supplémentaire pour Mbokani en première période. “Oui, le ballon avait bien franchi la ligne. Moi, j’étais déjà en train de courir vers Dieu pour danser avec lui. On était dégoûté en rentrant au vestiaire mais le coach a bien calmé l’équipe. Cela a bien aidé aussi.”

Anderlecht a donné un coup au moral au Standard mais aussi à tous ses rivaux en Pro League. Le Sporting semble très fort. “On est plus fort que la saison passée, c’est certain”, s’enthousiasme Cheikhou Kouyate. “Si tu ajoutes la réussite actuelle au talent des transferts, tu ne peux être que meilleur. Mais attention, le championnat est encore très long.”

© La Dernière Heure 2011