Vincent Kompany l’a fait comprendre lors de sa conférence de presse de ce mercredi : le mercato d’Anderlecht n’est pas encore terminé.

La piste la plus concrète reste celle qui mène à l’ailier danois Jacob Bruun Larsen (22 ans), actuellement sur une voie de garage à Hoffenheim.

Bruun Larsen n’est pas n’importe qui. En 2019, Dortmund l’avait vendu pour 9 millions à Hoffenheim. Mais il a du mal à être titulaire en Bundesliga et cherche donc du temps de jeu via un prêt.

Le natif de Lyngby, à l’est du pays, a toujours été considéré comme un grand talent au Danemark.

Avec ses 34 matchs et sept buts en équipes nationales de jeunes, dont le tournoi olympique avec les U23, il a opté pour une aventure à Dortmund à l’âge de 17 ans.

Depuis, il a été 23 fois titulaire en Bundesliga : une à Stuttgart, où il avait été prêté, 16 à Dortmund et six à Hoffenheim.

Avec le Borussia, il a aussi débuté un match de Ligue des champions (victoire 4-0 contre l’Atlético Madrid en octobre 2018) et il a marqué un but (lors du 3-0 contre Monaco). À Hoffenheim, il est barré par d’autres joueurs et il n’a pas échappé au Covid-19, en novembre. Il ne totalise qu’une "cape" en équipe nationale A.

Le budget d’Anderlecht pour faire ses emplettes provient des salaires que le club ne doit plus payer à Peter Zulj, parti en Turquie, et Percy Tau, rentré à Brighton.

Vu qu’il s’agit d’une somme limitée, trouver un accord avec le joueur et Hoffenheim n’est pas évident. La finalisation de l’opération n’est pas encore imminente, mais les trois parties progressent pas à pas. Vincent Kompany considère Bruun Larsen comme un renfort à court terme.