Anderlecht

Complètement démoralisé, il préfère participer à la préparation estivale avec Anderlecht avant de trancher en août

ANDERLECHT Ronald Vargas va-t-il bientôt quitter Anderlecht ? Il n’a plus qu’un an de contrat et il ne joue jamais. L’Arabie saoudite pourrait être la solution. Un club saoudien veut offrir quatre millions pour le Vénézuélien. Et à Dubaï, il y a également de l’intérêt depuis un certain temps.

Le joueur attend. Il n’a que 26 ans et vise plus haut que l’Arabie saoudite. Il veut même réussir à Anderlecht, mais est-ce qu’il recevra encore sa chance de John van den Brom ? La famille de Vargas préfère qu’il participe à la prochaine préparation, et qu’une décision soit prise en août. Ronald Vargas veut convaincre ses patrons qu’il mérite d’avoir un nouveau contrat de deux ans.

Pour le moment, le moral de l’attaquant est à plat. Il ne fait même plus partie du noyau de 18, et se sent inutile au Sporting. Ses stats sont dramatiques. Il n’a joué qu’une seule fois les 90 minutes cette saison, lors de la défaite à Charleroi (2-0). Il n’a marqué que deux buts, dont un petit bijou contre le Lierse. Son dernier match date du 16 mars à Gand (1-1).

À Bruges, il était considéré comme un futur joueur du top européen. Anderlecht aurait dû être le tremplin idéal, mais des graves blessures au genou en ont décidé autrement. Même en étant guéri, Vargas n’a pas encore retrouvé son niveau. Il est allé aux États-Unis avec Cyriac pour retrouver tous ses moyens, et a envisagé de se faire soigner par le physiothérapeute de Lionel Messi, qu’il connaît via l’équipe nationale.
Mais entre-temps, on n’a jamais vu le vrai Vargas à Anderlecht…

© La Dernière Heure 2013