Bayat n'a pas apprécié les propos du directeur sportif du RSCA. 

L'avocat de Mogi Bayat a réagi ce lundi à l'interview de Michael Verschueren publiée par Sudpresse il y a deux jours. Le directeur sportif d'Anderlecht y expliquait que " les constructions financières de Mogi Bayat n'étaient pas claires".

L'agent dont l'image a été particulièrement écornée par le footgate a formellement contesté ces affirmations par la voix de son avocat. " Dans cette interview, M. Verschueren se permet d’insinuer que CMG serait une société offshore ou ferait partie d’une construction offshore. Ces insinuations sont dénuées de tout fondement, déclare l'avocat. CMG est une société à responsabilité limitée de droit belge, dûment inscrite auprès de la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), et dont toutes les actions sont détenues par Monsieur Mogi Bayat. 
CMG n’a aucun lien, direct ou indirect, avec des sociétés étrangères, offshore ou exotiques".

" On peut s’étonner que M. Verschueren, ne prenne pas la peine de vérifier ces informations, pourtant publiquement disponibles et aisément accessibles auprès du Moniteur belge, avant de formuler de telles insinuation, a-t-il ajouté. Quant au soupçon émis par M. Verschueren à propos des constructions bizarres auxquelles le RSCA serait confronté, il échet de remarquer que les factures dont CMG réclame le paiement sont émises en stricte et totale conformité des conventions conclues par le RSCA lui-même avec CMG, conventions bien connues du club et signées en bonne et due forme par le RSCA. Comme indiqué par ailleurs, CMG ne souhaite pas avoir à exercer son droit de réponse chaque fois que des informations fausses ou erronées sont diffusées par le RSCA à son sujet."