Un défenseur est arrivé à Neerpede mais pas celui que le staff espérait : alors que la prolongation du prêt de Luckassen doit encore être finalisée avec le PSV, Antonio Milic a fait son retour à Anderlecht ce week-end.

Le défenseur croate de 26 ans aurait dû, en théorie, encore être en Espagne pour terminer le championnat de D2 avec le Rayo Vallecano (il reste trois rencontres) mais il a lui-même décidé de stopper sa location il y a dix jours.

Le motif est financier. Le Sporting avait accepté la prolongation du prêt pendant tout le mois de juillet mais en ne payant plus le pourcentage (élevé) qu’il prenait en charge chaque mois depuis l’arrivée de Milic en Espagne. Dans ces conditions, le joueur a décidé de partir en vacances sans finir la saison.

Le Rayo râle mais Milic est protégé par la Fifa

Le Rayo Vallecano était fâché et voulait réclamer de l’argent à Milic et au Sporting mais le nouveau règlement de la Fifa est clair : il faut que trois parties (les deux clubs et le joueur) soient d’accord pour qu’un prêt soit prolongé. Milic est donc dans son droit.

Après quelques jours de vacances à Split, l’ancien défenseur d’Ostende est rentré à Anderlecht mais ce sera pour mieux repartir. Le staff ne compte pas sur lui et il devra à nouveau s’en aller cet été, malgré encore deux années de contrat.