Herman Van Holsbeeck est rentré de vacances lundi, mais les transferts se feront plutôt au mois d’août.

Dans chaque interview depuis la reprise des entraînements, Besnik Hasi réclame du renfort. Il lui faut un défenseur central, un arrière droit, un milieu défensif et un ailier. Si l’entraîneur s’impatiente, la direction, elle, reste très calme.

La saison dernière à la même époque, John van den Brom répétait aussi à qui voulait l’entendre qu’il fallait faire des transferts au plus vite, mais cela n’avait pas empêché Herman Van Holsbeeck d’attendre le mois d’août pour réaliser ses achats.

Ce sera encore le cas cette année. Les dirigeants du Sporting ne veulent pas se presser pour remplacer les départs de Kouyate et de Bruno et les blessures de Proto et de Vanden Borre. "De toute manière, le championnat commence vraiment au mois de mars", rétorquent-ils quand Besnik Hasi vient aux nouvelles.

Et ce n’est pas quelques semaines en plus ou en moins d’adaptation qui changeront vraiment la campagne d’Anderlecht en Ligue des Champions.

Bref, il ne faut pas s’attendre à énormément de mouvements ces prochains jours à Neerpede. Cela n’empêche tout de même pas les dossiers d’arriver en nombre sur le bureau de Van Holsbeeck. Les agents connaissent les positions que le Sporting cherche à renforcer et proposent des noms.

Si le dossier Krychowiak, le milieu défensif de Reims, est définitivement abandonné (trop cher), celui de… Legear est apparu ces derniers jours. L’Olympiacos ne compte plus sur l’ailier liégeois cette saison et cherche à le prêter. Ce n’est cependant pas une option pour Anderlecht qui cherche des renforts directs mais est, actuellement, un peu refroidi par les sommes élevées réclamées pour les plus belles cibles.