Victor Bernardez, 26 ans, sera d'abord loué six mois par Anderlecht

Jelle Van Damme indisponible plusieurs mois

Cordier : "Je ne commettrai plus l'erreur de dire non à un grand club"

ANDERLECHT Le Sporting n'a pas l'habitude d'attendre les soldes de fin de mercato pour réaliser ses transferts. Il n'a pas dérogé à cette règle et s'apprête à finaliser la venue d'un nouveau défenseur central.

Celui-ci vient du club de Montagua, au Honduras, et s'appelle Victor Bernardez. Dans son pays, tout le monde l'appelle Muma . Grand (1m84) et puissant, il est rugueux au marquage et possède une bonne frappe du pied droit. Bernardez a aussi un tempérament de leader : il est capitaine de son équipe.

Autre atout non-négligeable : il a déjà une expérience internationale, puisqu'il a disputé 33 matches avec la sélection hondurienne, au sein de laquelle il est titulaire. Défenseur axial, il peut aussi jouer au poste d'arrière droit.

Afin de limiter les risques, Anderlecht le louera d'abord pour six mois. Si Muma convainc, le Sporting lèvera l'option d'achat et lui offrira un contrat de trois ans.

Bernardez arrivera à Bruxelles jeudi pour passer des tests médicaux puis signer son contrat. Il assistera à Anderlecht - Genk vendredi et retournera ensuite au Honduras. Il s'installera définitivement en Belgique le 30 décembre.

Le solide défenseur a déjà livré ses premières impressions dans la presse hondurienne. "Je suis vraiment très heureux", confie-t-il. "J'ai persévéré et cela a payé. Je suis reconnaissant envers Dieu, car grâce à lui, je vais recevoir une chance de faire mes preuves dans ce club."

Six mois seront-ils suffisants pour convaincre les dirigeants anderlechtois ? Pour les joueurs sud-américains, l'adaptation est parfois difficile... "Je ne suis pas du tout nerveux ou anxieux", affirme Muma . "Je prendrai mes marques petit à petit à Anderlecht et je suis convaincu que j'ai assez de temps pour me montrer."

Pour mettre toutes les chances de son côté, Bernardez a déjà pris ses renseignements sur Anderlecht. "On m'a dit certaines choses sur mes futurs équipiers et je suis allé voir sur internet. Il ne me reste plus qu'à les voir en action ! Je sais déjà quel genre de joueurs seront mes concurrents, mais j'ai confiance en mes capacités. Je donnerai tout pour réussir."



© La Dernière Heure 2008