Landry Dimata (20 ans) veut plus de temps de jeu après la trêve hivernale. 

En concurrence avec Origi et Osimhen à Wolfsburg, l’ancien attaquant d’Ostende n’a joué que seize minutes réparties sur les huit dernières rencontres de Bundesliga. À la recherche d’un avant-centre, Anderlecht et La Gantoise ont déjà fait part de leur intérêt pour une location ces six prochains mois.

À Gand, Dimata retrouverait Yves Vanderhaeghe, son entraîneur la saison dernière à Ostende. De son côté, Anderlecht avance l’argument d’un possible titre de champion, malgré le retard conséquent sur le Club Bruges.

Landry Dimata a également d’autres options, à l’étranger. Reste maintenant à voir si Wolfsburg acceptera de le lâcher. Mario Gomez vient de partir à Stuttgart et le club allemand veut garder des solutions de rechange en pointe, comme Dimata.

Tosca (Betis) proposé au RSCA

À Anderlecht, on cherche aussi un défenseur central, idéalement un gaucher aussi capable de jouer sur le côté. Un agent a ainsi proposé Alin Tosca aux dirigeants du Sporting. C’est la deuxième fois : le dossier du Roumain de 25 ans avait déjà été sur le bureau d’Herman Van Holsbeeck à l’époque de René Weiler.

Alin Tosca, arrivé l’été dernier au Betis Séville en provenance du Steaua Bucarest pour un million d’euros, est un international roumain mais il est souvent sur le banc en Espagne.

Niklas Hult, un autre défenseur, a aussi été proposé il y a plusieurs semaines mais Anderlecht n’a pas montré d’intérêt. Le back gauche suédois veut rompre son contrat au Panathinaikos au vu des soucis financiers du club, mais seuls l’Olympiacos, le PAOK et deux clubs turcs sont réellement sur le coup.