Frank Boeckx explique pourquoi son coéquipier de 19 ans est déjà adulte.

La semaine passée, Frank Boeckx avait charrié Tielemans en qualifiant sa montée au jeu de "moyenne".

Et cette fois-ci, Frank ?

"Youri est venu me demander si j’allais être aussi critique que la semaine passée. Cette fois-ci pas. (Rires) "

Youri a tiré à du 123 km/h. Il a le tir le plus puissant de tous vos coéquipiers ?

"C’est difficile à dire. Il n’y a pas d’agent de police à côté de mon but avec un radar. Mais il y en a plusieurs qui ont une bombe dans les pattes. Dendoncker, par exemple, ne m’épargne pas."

Ses tirs sont peut-être moins bien placés.

"Je vous défie à prendre place dans mon but. Ses ballons font aussi trembler mes filets."

Les ballons de Youri flottent.

"Il y a beaucoup de joueurs qui font flotter leurs ballons. Les ballons sont plus légers et rapides qu’avant. Ce n’est pas un cadeau pour les gardiens. Sur son but, le tir de Youri était dans l’axe du but mais quand même imparable."

Trois buts similaires en deux matches de championnat…

"C’est incroyable. Mais quand on a une arme pareille, pourquoi ne pas l’utiliser ? De cette distance, je préfère voir d’autres joueurs servir un coéquipier. Mais Youri, lui, il doit tenter sa chance. Que ce soit du pied droit ou gauche."

Comment garder ce Tielemans ?

"En l’attachant avec une corde ? C’est lui, son entourage et le club qui devront décider s’il est prêt pour le grand pas."

Est-ce que selon vous, avec votre expérience, il est prêt ?

"Je ne sais pas. J’en ai déjà connu qui étaient plus âgés que lui mais qui n’étaient pas prêts. Et des plus jeunes qui ont percé à l’étranger."

Quand on parle avec lui, on ne dirait pas que c’est un gars de 19 ans.

"Il va être papa cette semaine ou la semaine prochaine. Il est adulte. Quand on est en équipe première depuis ses 16 ans et qu’on joue autant de matches, on est vite mature. Il n’a peut-être pas eu de jeunesse comme un autre, mais à sa place, je ne me plaindrais pas."