Le Sporting sur de bons rails après sa victoire au Lokomotiv

Anderlecht

Nicolas Christiaens

Publié le - Mis à jour le

Le Sporting sur de bons rails après sa victoire au Lokomotiv
© Belga

Suarez a ouvert la marque pour Anderlecht à la 11e minute avant que Mbokani ne double la mise à la 75e


MOSCOU Malgré une nette domination russe sur l'ensemble du match, les Anderlechtois ont réussi à ramener les trois points de ce périlleux déplacement grâce à un réalisme tout autre que celui affiché face au Beerschot dimanche dernier.

Dès la onzième minute, sur sa première occasion, le Sporting ouvrait la marque grâce à un coup franc rapidement joué par Suarez vers Canesin. Le Brésilien débordait et adressait un centre millimétré sur la tête de Kanu qui repiquait vers Suarez. L'argentin concluait l'action d'un bien joli retournée, imparable.

Le Lokomotiv allait alors se montrer plus pressant encore qu'en début de match. Obinna et surtout Maicon, très impressionnants, étaient de tous les bons coups pour les Russes mais la finition laissait à désirer, malgré quelques énormes occasions.

A noter l'arbitrage très approximatif de M. Matej qui oubliait au minimum un penalty de chaque côté avant d'annuler, pour hors-jeu, un but totalement valable de Sytchev, qui était enfin parvenu à tromper Proto d'un puissant envoi du droit. Le portier belge n'allait plus se retourner. Il faut dire que celui qui a été oublié par Georges Leekens dans la sélection des Diables pour les deux prochains matches internationaux a rappelé à tous, dès ce soir, qu'il avait largement sa place en équipe nationale.

A la 75e minute, Dieumerci Mbokani, à peine monté au jeu, doublait la mise de la tête sur un coup franc de Biglia. Guilherme, le portier du Lokomotiv, n'était pas exempt de tout reproche mais c'est surtout l'assist de l'Argentin, pourtant moins à son aise qu'en championnat face à un très bon entrejeu russe, qui était parfait.

Le dernier quart d'heure ne fut que gestion pour les hommes de Jacobs qui avaient largement refroidi le Lokomotiv. Anderlecht est solide leader de son groupe L après deux matches seulement. Pourvu que ça dure.

© La Dernière Heure 2011

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info