Anderlecht ne compte pas laisser partir ses joueurs cadres durant ce mercato


ANDERLECHT  Mission réussie pour le Sporting : il a effacé sa déception européenne du début de saison en devenant champion d’automne. Avec quatre points d’avance sur le Standard et un programme plus léger, les Mauves sont désormais favoris dans la course au titre.

Les dirigeants anderlechtois veulent donc mettre tous les atouts de leur côté pour être sacrés en mai. Voilà pourquoi ils ne vendront aucun joueur, sauf en cas d’offre gigantesque, comme ce fut le cas pour Tchite dans le passé (Santander avait déboursé 8 millions).

Des joueurs comme Jonathan Legear, qui flirte depuis longtemps avec le Dinamo Moscou, devront donc attendre jusqu’en fin de saison.

“Dans ma tête, je voulais partir”, explique Legear. “Mais Anderlecht ne veut pas d’un transfert tout de suite. Je pense donc que je resterai jusqu’en juin.”

La situation est la même pour d’autres joueurs cadres, tels Polak, Juhasz, Boussoufa ou Biglia. Les chances de les voir partir l’été prochain sont par contre très élevées...

C’est donc surtout pour préparer l’avenir qu’Anderlecht va aussi faire venir du monde en janvier. Le Hondurien Victor Bernardez a déjà signé, tout comme De Sutter. Et un autre défenseur sera attiré pour remplacer Van Damme, out pour trois mois !

Quand tout le monde sera rétabli, le noyau mauve sera au bord de la saturation : certains postes seront même triplés ! Ce sera le cas en pointe (Frutos, De Sutter, Bulykin) ou sur l’aile droite (Legear, Chatelle, Vlcek). Sans Coupe d’Europe, un tel noyau peut paraître démesuré. Mais jusqu’à présent, la concurrence porte ses fruits.

Benoît Delhauteur


© La Dernière Heure 2008