Le Sporting a battu Grimbergen 5-1 en amical

ANDERLECHT Après le Brussels et avant Benfica, l’occasion était donnée à Ariel Jacobs de tester ses réserves et ses espoirs contre un club pensionnaire de D3 qui, la saison passée, s’est sauvé de justesse.

Pas de trace de Lukaku, mais bien de Chavarria et Kabasele. C’était aussi L’occasion d’associer Praet et Musonda, les deux petits prodiges confirmant tous les espoirs placés en eux. Leur association laisse présager de bonnes choses… pour l’avenir, Praet, numéro 8, jouant plus en retrait que Musonda. Celui-ci s’est donné sans compter pour dynamiser l’attaque. Lamisha a été le meilleur Anderlechtois sur la pelouse hier soir.

Si le résultat n’est pas très important, on notera que défensivement, les Mauves ont parfois été fébriles, le gardien ratant sa sortie sur le but de Grimbergen. Seck n’a pas été des plus rassurants non plus. Offensivement, Chatelle, Chavarria et Kabasele semblent être bien en jambes, mais ont clairement manqué de percussion. Quant à Reynaldo, ses rares ballons touchés sont passés inaperçus.

Bulykin, le papy du jour, montait en deuxième période, tentant tant bien que mal d’imposer sa puissance, mais n’était que très rarement bien alimenté.

À la fin du match, le géant russe était le seul nom connu de l’équipe. En effet, Kabasele sortait à 10 minutes du terme, laissant son équipe jouer à 10. Il est vrai qu’à 1-4, il pouvait laisser les jeunes s’amuser. Benfica constituera le premier vrai test dans quelques jours.

Roef; Vervoort (55e D’Alberto), Seck, Vandesompele (65e Boufleur), Verboom; Praet (46e Bulykin), L. Musonda, Chatelle (65e M. Tarfi), Reynaldo (65e Dieme); Kabasele, Chavarria (46e K. Tarfi).

16e Buayi (1-0), 23e Kabasele (1-1), 40e Verboom (1-2), 73e M. Tarfi (1-3), 74e Verboom (1-4), 87e Bulykin (1-5).



© La Dernière Heure 2011