A cette occasion, il a été questionné par les joueurs des U10 du RSCA. Vince the Prince a répondu à toutes leurs questions, sans langue de bois, au cours d'un échange tantôt sérieux, tantôt amusant.

Tout d'abord, les petites têtes blondes ont questionné Vincent Kompany à propos de son niveau de jeu actuel. Où en est-il ? Le mentor du RSCA a certifié qu'il avait "encore du foot dans les pieds", avant d'évoquer son physique: "Si j'ai grossi ? Non, mais donne moi encore six mois et puis repose moi la question. Mais pas encore maintenant."

Ensuite les questions sont parties un peu dans tous les sens. Certaines concernaient le vestiaire des Mauves, les Diables Rouges ou encore sa vie privée.

Parlons tout d'abord de football. S'il y a bien une des questions qui a dû un peu piquer Vincent Kompany, c'est celle concernant les points perdus en fin de rencontre. "Je vais te dire ce que je pense vraiment. Quand le match est serré, que c'est 1-0 et que l'autre équipe pousse, qu'est ce que tu fais ?", demande-t-il à un jeune joueur. "Tu stresses qu'il marque", répond ce dernier. "Stress"! dit-il en claquant des doigts. "Tu ne peux pas stresser".

Dans le vestiaire mauve

Ensuite, il a évoqué quelques joueurs et leurs relations. Kompany expliquait tout d'abord que ses hommes l'appelaient "Vinnie" (pour ceux qui avaient jouer avec lui) ou alors "Coach" ou "Boss". Ensuite, il a révélé que Sambi Lokonga et Amuzu mettaient de la bonne musique dans le vestiaire. Avant de s'attarder au cas de Yari Verschaeren, le chouchou du public. Celui qui fête ses 100 jours à la tête du Sporting a simplement répondu en disant que c'est surtout le profil de Verschaeren qui plait au public: "La mentalité c'est important. Mais les supporters aiment bien les joueurs techniques. Et Yari est un joueur technique."

Enfin, Kompany a dit qu'il resterait encore quatre saisons sur le banc des Mauves avant de prendre une décision, promettant également que le RSCA retrouvera, sous son mandat, la Ligue des Champions.

Dries Mertens de retour ?

Quand on demande à Vincent Kompany son geste préféré, il ne choisit pas un gri-gri, mais plutôt une superbe ouverture en volée pour Dries Mertens. "Ca peut sembler facile mais c'est super compliqué. Dans un match, j'ai reçu un ballon à la ligne médiane et j'ai fait une volée jusqu'à quarante mètres. C'était une passe pour Dries Mertens", confie-t-il.

A peine le nom de Dries Mertens était sorti que les jeunes lui ont demandé si ce dernier allait revenir dans son club formateur. "Tu lui as demandé", répond Vincent Kompany au jeune joueur de Neerpede qui lui a posé la question. "Dries Mertens, je le connais depuis que j'ai votre âge. Demande-lui à la caméra. Peut-être qu'il reviendra", poursuit le coach des Mauves. Avant que le jeune du club adresse un message au joueur évoluant à Naples: "Dries Mertens, viens à Anderlecht !".

Sa femme, son meilleur ami et la place de son Soulier d'Or

Quand un jeune lui demande qui est le patron à sa maison, Vinnie en rigole: "Il n'y a qu'un patron à la maison. C'est qui selon toi ? Moi ? Non, c'est ma femme".

Les jeunes du club ont également demandé à Vincent Kompany qui était son meilleur ami, s'attendant certainement à entendre un nom de joueur de foot. Mais Vinnie a pointé l'un de ses collaborateurs. "Il s'appelle Rodyse et il travaille ici."

Lauréat du Soulier d'Or en 2004, Kompany a aussi été interrogé sur l'endroit où il range son soulier doré. "Il se trouve chez mon papa. Il prend bien soin de ce genre de choses donc il a gardé beaucoup de mes trophées."