Son agent belgo-polonais, Michel Thiry, a annoncé dans la presse polonaise : "Je ne sais pas ce qu’il va faire, mais ce serait bien s’il reste dans le football, vu qu’il est un modèle pour tout jeune joueur. Un jour, il m’a dit qu’il ne voulait pas devenir entraîneur. Il va peut-être changer d’idée. Ou il va devenir directeur sportif…"

Lors de notre visite à Wasyl en août 2019 - 10 ans après sa terrible double fracture ouverte du tibia et du péroné - il avait déclaré qu’il aimerait rester en Pologne, pour sa famille. "Mais si Anderlecht m’appelle, je ne pourrai pas dire non", avait-il ajouté.

Les messages de supporters d’Anderlecht ont afflué, après son annonce. Il restera à toujours une icône du club avec lequel il a remporté quatre titres en sept saisons.

Son dernier match, il l’a joué le 18 juillet passé avec le Wisla Cracovie, lors duquel il a raté un penalty, pourtant une de ses spécialités. Il avait été mis à l’honneur à l’issue du match mais avait refusé d’annoncer sa retraite.