Une manière pour le club de continuer à faire des économies, mais ce n’est pas l’unique motivation dans ce cas-ci. Supremia, la société externe qui s’occupait de l’aspect logistique, a fait faillite. Plutôt que de chercher un remplaçant, la direction du Sporting a opté pour une réorganisation de son fanshop.

Les heures d’ouverture sont pour l’instant largement limitées (le magasin est fermé le lundi, mardi, jeudi et dimanche) et un nouveau webshop est en préparation.