Anderlecht

Au cas où le dossier Kompany n’aboutissait pas, la direction réfléchissait à des plans B. 

"Mais on n’est jamais arrivé jusqu’au stade des interviews avec d’autres entraîneurs. Il y avait une liste où on retrouvait Hjulmand, Mazzù, Cocu et d’autres. Il s’agissait de contacts informels souvent via des agents ; ça n’a pas été plus loin. Leko ou Clement ? Non, on n’a jamais pris de contact." Michael Verchueren dément la rumeur Thierry Henry, lancée dans certains journaux. "Je n’ai jamais vu son CV et je n’ai pas eu aucun contact. J’ai pourtant reçu une cinquantaine de CV. Des entraîneurs d’Italie, de Tchéquie, de Russie, d’Espagne, des Pays-Bas... Cela prouve qu’Anderlecht attire toujours. On avait aussi eu des tas de candidatures après le départ de Vanhaezebrouck : Sagnol, Le Guen, Tudor, Donadoni…"